La Gigantomachie

Une grosse baston

C’est le nom donné à une grosse baston. Elle a opposé les géants, fils d’une divinité primordiale aux Dieux, Déesses et quelques autres divinités comme les Moires.
Au delà des évocations chez Hésiode et Homère, c’est Apollodore qui en parle le plus et vaguement Ovide.

Les origines

L’origine de la baston n’est pas claire. A la base, les dieux et les Déesses qui se pavanent et se la coulent douce sur l’Olympe énervent les Géants.  La littérature retiendra deux raisons potentielles pour le début de cette guerre, ou plutôt cette campagne d’extermination des Géants par le Déesses et les Dieux.

La première est celle d’un vol dans le palais d’Hélios par Alcyoneus. Un peu exagéré de commencer une guerre pour ça.

L’autre, c’est Héra qui s’est fait violer par Eurymedon. Là on comprend vachement plus le concept de guerre!

Quoi qu’il en soit, les géants se sont fait défoncer. La bataille d’une violence inouie a par exemple modifié une ile (Poséidon qui balance un bout de l’ile de Kos dans la gueule de Polybotes).

Un bout d’ile

Fin tragique de la première rébellion de toute l’histoire de l’humanité

La plupart de ce qu’il reste de cette bataille dans la littérature sont les mise à mort des géants. Pour pouvoir tuer les Géants, les Dieux et Déesses devaient obéir à une condition : être accompagnés d’un mortel. Héraclès a fait l’affaire!

La Gigantomachie c’est un peu la victoire de l’ordre sur le bordel, de la civilisation sur les barbares. Les Géants, divinités primordiales insensibles aux joies et raffinements de l’Olympe. Donc, en gros bourrins ils ont tentés de montrer qui sont les maîtres, ils l’ont découvert.

Héros et Héroïnes de la mythologie grecque

La mythologie grecque a son lot de Héros et une héroïne.

Le premier Héros, certainement le plus célèbre grâce à ses douze travaux n’a pas grand chose à envier à celui que l’on peut considérer comme son suivant, le bourreau de Méduse.

Bien que peux de choses aient pu traverser les millénaires, la littérature sur la mythologie grecque est relativement fournie!

Les Héros et héroïne de la mythologie grecque

Héracles et ses douze travaux. Homère, Apollonius de Rhodes, Ovide

Persée et Méduse. Hésiode, Homère

Belleropon et Chimère. Homère

Ulysse pour ses aventures. Homère

Thésée contre le minotaure. Ovide, Euripide

Achille présent dans l’Iliade et la guère de Troie, il est le rois des mirmidons. Homère

Jason pour sa toison et ses aventures. Apollonius de Rhodes, Euripide

Œdipe que l’on résumera à sa victoire face au sphinx. Sophocle

Atalante, une chasseresse de légende. Ovide, Apollodore

Médée, la nana de Jason qui par amour l’a aidé à s’emparer de la toison d’or, sans qui il n’aurait jamais pu mener à bien sa mission.

Déjanire, elle était la dernière femme mortelle de Héraclès, trahie par sa jalousie.

Pénélope, femme exceptionnelle qui a attendu son mari Ulysse pendant 20 ans en protégeant son trône et elle même.

Agamemnon, héros et chef de guerre du coté des grecs lors de la guerre de Troie.

Andromaque, la veuve d’Hector, qui se voua à protéger son fils.

Hector, Le fils de Priam et Funeste Héros de la guerre de Troie. 

Frank Frazetta - Banth Frank Frazetta – Banth[/caption]

Liste des Titans et Titanides de la mythologie grecque

Les Titans sont des divinités puissantes. Elles sont nées avant le Dieux et finirent enfermées dans les geôles du Tartare.

On compte seize titans et titanides dans la théogonie de Hésiode. En voici la liste:

Astéria, elle serait à l’origine de l’ile de Délos, s’étant transformée en caille pour échapper à Zeus.
Atlas est condamné à porter le monde sur ses épaules.
Coéos ou la voute céleste, ayant contribué à la Théogonie grecque avec sa Sœur.
Crios, comme les autres, il finit dans le Tartare.
Cronos, le Roi des Titans, il est une divinité primordiale et immatérielle, sans véritable identité ni représentation.
Epiméthée, notre grand père maternel.
Hypérion, il est le Soleil au zénith, celui qui est au-dessus.
Japet, un pilier du monde, au loin à l’ouest, certainement un pote d’Atlas, son fils!!!
Mnémosyne, la mémoire, mère des muses.
Océan, un Titan puissant qui engendre avec sa sœur les Océanides.
Pheobe personnifie par l’intelligence.
Prométhée, le Grand Père paternel des hommes, Il a des problèmes de foie.
Rhéa, avec Cronos, elle devient la mère de plusieurs Dieux.
Thémis, elle aurait eu une descendance de Zeus.
Téthys, divinité primordiale et archaïque, elle évoque le monde marin.
Théia, mère d’Hélios, Séléné et Eos.

Pour voir leur place dans l’arbre généalogique des Divinités grecques!

Une histoire d’araignée

Arachnée - genealogie des dieux grecs - illustrationArachné, ou l’histoire d’une déesse qui eut des remords. Cette histoire nous vient de Ovide, donc basée sur les noms romains des divinités. Pour plus d’homogénéité avec le site, cette histoire est résumée ici avec les noms grecs.

Athéna, (Minerve dans le texte) est la tisseuse de l’Olympe attitrée. Elle réalise les plus belles tapisseries, devant lesquelles un œil mortel succombe tant la beauté est puissante. Mais Athéna a vent d’une petite conne qui se prétend plus forte qu’elle. Ultra vexée, comme le sont les Déesses grecques quand quelqu’un met en doute leur talent, elle entreprend d’aller voir cette prétentieuse et la défier. Ce qu’elle fait.

Elle rencontre donc Arachné, qui accepte son défi. Défi pour lequel seuls les Dieux seront juges. Elles s’exécutent alors, cote à cote, commencent en même temps et terminent de même. Une fois l’épreuve terminée, les Dieux reconnaissent que le travail d’Athéna est parfait, d’une beauté inouïe, mais pas à la hauteur de celui d’Arachné. Cette dernière vexe à mort la Déesse, sans comprendre l’ampleur de son erreur.

Une navette est un élément d’un métier à tisser qui passe entre les fils et permet de réaliser le tissage. Objet contondant.

Donc Athéna est vexée comme un pou et frappe Arachné avec sa navette. Arachné, choquée, déboussolée, se morfond d’avoir vexé la Déesse et se pend.

Athéna, sous le coup d’une pulsion très humaine, se prend de remord. A tel point qu’elle transforme Arachné en araignée pour qu’elle puisse se consacrer uniquement à son art.

Moralité, vexer un Dieu ou une Déesse n’est jamais une bonne idée, car même s’ils sont pris de remords, le résultat n’est pas forcément des plus agréables (être transformé en araignée).

Les créatures de la mythologie grecque

L’ensemble des acteurs de la mythologie grecque va bien au delà des Dieux et des Déesses. On trouve une foule de créatures, d’entités naturelles personnifiées qui ont inspirées la littérature, la peinture, le dessin, l’imagination, pour des siècles. Voici une liste des créatures que l’on trouve dans le panthéon de cette mythologie.

Les Hécatonchires, des créatures à cent bras et cinquante têtes qui crachent le feu.

Les Cyclopes, créatures à un œil, l premiers nés de Gaïa et Ouranos. Après vinrent les Dieux.

Les Gorgones, elles sont trois, descendantes des divinités primordiales Phorcys et Céto, tellement laides que tout être mortel perd la vie à leur vue.

Les Géants sont un peu plus nombreux, descendants des Erynies et des Méliades, des créatures nées peu après la naissance du cosmos.

Les Moires sont trois et tissent les fils du destins de tous les êtres.

Les Kères sont des divinités infernales. Ça résume assez bien leur allure!

Les Nymphes semblent a priori, rien que par la consonance de leur nom, des nanas plus sexy que certaines de leurs semblables. En tout cas représentées comme telles dans les Arts, elles représentent en fait les forces de la nature.

Les Océanides, un peu dans le genre des nymphes, mais dédiées à l’eau fraiche comme leur nom ne le laisse pas entendre. Elles sont des divinités qui peuvent séduire tant des titans que des Dieux. Donc a priori assez sexy.

Les Pléiades (un type d’Océanides) et par conséquent des nanas super belles. Harcelées par un connard, Orion, elles sont sauvées par Zeus. Leurs diverses relations ont donné lieu à des dynasties royales.

Les Muses, filles de Zeus et Mnémosyne sont des divinités assez indépendante du rôle qu’on leur attribue dans l’art en général en ce début de troisième millénaire.

Les fleuves : Le Styx, Asopos, … Dans la mythologie grecque certains fleuves sont personnifiés.

Les Centaures. Ils ne sont pas évoqués par Hésiode. En revanche Homère dans l’Iliade et l’Odyssée ou encore Ovide. Ces créatures sont mi homme mi cheval. A la base du cou du cheval commence le tronc humain.

Le Minotaure, dont on oublie trop souvent le nom, Asterion, est un homme à tête de taureau chargé de garder le labyrinthe construit par Dédale.

 

Liste des Déesses et des Dieux de la mythologie grecque

La liste complète des Déesses et Dieux de la mythologie grecque présentes dans ce site :

Apaté : Déesse de la duperie, de la perfidie, de la fraude
Aphrodite : Elle est née de l’écume
Apollon : Il est le dieu grec du chant, de la musique et de la poésie
Arès : Le Dieu de la guerre, de la brutalité, du carnage et de la destruction
Artémis : Déesse de la chasse
Asclépios : Dieu de la médecine
Athéna : Déesse de la raison, de la prudence et de la sagesse
Déméter : Déesse de l’agriculture et des moissons, à l’origine du mythe des saisons
Dionysos : Dieu de la vigne, du vin, de la transe et de l’extase qui en découle
Dolos : Dieu de la duperie, la supercherie, la tromperie, la ruse, la fourberie, la perfidie et la traitrise, certainement pote de Apaté
Eole : Dieu homérique du vent
Éos : Déesse de l’Aurore
Eris : Déesse de la discorde, connue pour sa pomme responsable de la guerre de Troie
Eros : Dieu de l’amour, de la totalité
Géras : Dieu de la Vieillesse
Hades : Dieu des enfers
Hébé : Déesse de la Jeunesse
Hécate : Elle est au côté des orateurs ou des guerriers, aide les navigateurs, prend soin des troupeaux avec Hermès
Hélios : Dieu du soleil, grosse balance de l’Olympe
Héphaïstos : Dieu du feu, des forges et des volcans
Héra : Protectrice par excellence de la femme et la déesse du mariage légitime, gardienne de la fécondité du couple et des femmes en couches
Hermès : Dieu du commerce, le gardien des routes et des carrefours, des voyageurs, des voleurs
Hestia : Divinité du feu sacré, du foyer, et de la maison
Hypnos : Dieu du sommeil
Ilithye : Déesse de l’Enfantement
Léto : première femme supposée de Zeus, sans rôle précis
Lyssa : divinité de la folie furieuse
Momos : Dieu mineur du sarcasme. Le Dieu préféré des athées
Moros : Dieu de la mort violente et de plein de trucs super cools. Cf. Dieu du dessus.
Némésis : Déesse de la Vengeance et la Justice Divine
Oizès : Déesse de la détresse, de l’inquiétude, de l’anxiété. Un peu comme certains ou certaines ex.
Pan : Dieu de la totalité, de la Nature
Perséphone : par voie de conséquences, la Déesse des Enfers
Philotès : Dieu de l’Amour sexuel. Certainement le dieu protecteur des plans cul.
Poséïdon : Dieu des océans, des mers et des tremblements de terre.
Séléné : Déesse de la pleine Lune qui a tellement baisé qu’elle a fabriqué un peuple
Thanatos : Dieu de la Mort, fils de la Nuit
Zeus : Dieu du ciel

Description

Soit, 38 divinités. Il est possible de les catégoriser entre celles qui sont du côté de la vie, et celles qui sont d’un côté plus obscure, la mort.

Après une répartition assez subjective mais pas irréaliste, on s’aperçoit que 13 sont assez maléfiques, et 25 plutôt bénéfiques, si ce n’est relativement neutres. Difficile de ne pas avoir de parti pris quand on est une divinité.

Même si les Dieux les plus maléfiques ont l’air particulièrement violents, ils représentent en gros un tiers de la population des Dieux et Déesses grecques. Donc deux tiers de Dieux et Déesses plutôt bon esprit, comme Dionysos, Philotès, Pan, Asclépios…

Du point de vue de la parité, les olympiens étaient plus vertueux que nos partis politiques ou autres gouvernements de ce début de troisième millénaire. On compte 18 Déesses et 20 Dieux. Hasard ou coïncidence, la répartition des sexes semble assez égalitaire. Pour une fois…

Pour continuer, la liste des Titans et Titanides du site (et de la mythologie grecque)

 

Zeus et sa descendance avec les titanides

Finalement, les titanides ne sont pas les partenaires sexuelles préférées de Zeus. C’est d’ailleurs sur ces relations qu’on a le moins d’informations.
Quoiqu’il en soit, Zeus a eu une descendance avec deux titanides : Thémis et Mnémosyne.

Thémis : Moira, Horai

Zeus
Copyright

Sa descendance avec cette titanide est peu précise. Horai signifie les Heures, elles sont six. Morai sont les Moires, les trois tisseuses du destin. L’ascendance de Zeus est d’ailleurs plus ou moins contestée…

Mnémosyne: les muses

Mnémosyne est la mère, grâce à Zeus, des Muses.

Suite: les Histoires de cul de Zeus avec les Océanides et les Nymphes

Zeus et sa descendance avec les Océanides et les Nymphes

Métis : Athéna

Métis est une océanide, un genre de Nymphe aquatique. On peut imaginer par exemple une belle nana à poil sous un paréo transparent et trempé en train de glander au bord de l’eau. Elle est la première femme de Zeus. Ouranos et Gaïa, les grands parents de Métis, prédisent à Zeus qu’un des fils de Métis le destituera. Pour s’en protéger, il la bouffe. Sans être ni mâchée, ni digérée, Métis se retrouve enfermée au fond des entrailles de Zeus. Entre parenthèse, sa présence en son sein lui donne la faculté de savoir différencier le Bien du Mal. Or il la mange alors qu’elle est enceinte de lui… Lorsque la grossesse arrive à son terme, c’est lui qui accouche de la fille de Métis, Athéna, par le crâne. Elle nait vêtue et armée!

Athena naissance de Zeus

Eurynome : Charites

Les Trois Grâces (Raphaël)

Aglaé, Euphrosyne et Thalie sont les Charites, les trois enfants que Zeus a eu avec cette océanide, fille d’Océan et Téthis. Elle est aussi sa troisième compagne. Elles incarnent la vie dans son sens entier et plein, la séduction, la nature, la créativité. Elles sont souvent associées, aux trois grâces représentées dans ce tableau de Raphaël. Ce tableau est avant tout une référence à leur alter ego romaine.

Égine: Aiakos ou Éaque

Egine est une nymphe, fille du fleuve Asopos. Zeus tombe sous son charme et l’enlève déguisé en aigle, pour la déposer sur une île qui prendra son nom. Elle y donnera naissance à Éaque, roi des Myrmidons, fourmis transformées en homme par son père car il se sent un peu seul et s’en plaint auprès de ce dernier. Cette histoire est liée à la condamnation de Sisyphe, le Roi qui a cherché à duper les Dieux et qui a réussi!

Callisto : Arcas

Cette Nymphe connue pour sa grande beauté, était une des suivantes d’Artémis. Ce statut exigeait d’elle qu’elle fasse vœu de chasteté (comme Athéna et Hestia). Vœu trop optimiste pour l’époque. Zeus, père d’Artémis, aperçoit la jolie Nymphe et décide de la séduire (sauter). Pour ce faire, il l’approche en se déguisant en Apollon ou en Artémis, selon les versions. Elle tombe alors enceinte et se retrouve coincée face à sa promesse faite à Artémis de rester vierge… Peu après alors qu’elle se baigne, elle se fait griller, puis balancer, très à la mode à l’époque. Héra, bizarrement la sauve en la transformant en ourse, condamnée à errer dans les forêts. Plus tard, lors d’une chasse Artémis tue l’ourse d’une de ses flèches. Zeus envoie alors Hermès pour sauver l’enfant, nommé Arcas. Callisto et Arcas sont alors transformés en constellation: la Grande Ourse et la petite Ourse respectivement.

Suite: les Histoires de cul de Zeus avec les Mortelles

Zeus et sa descendance avec les mortelles

Sémélé (Thyone) : Dionysos

Sémélé est une prêtresse entièrement dévouée à Zeus. Un jour, elle sacrifie un taureau sur l’autel. Pleine de sang du taureau, elle va se baigner dans un fleuve, l’Asopos, qui est lui même l’enfant de Titans, ou de Dieux, les versions diffèrent selon les auteurs. Alors qu’elle nage dans ce fleuve pour se laver de tout le sang, Zeus, déguisé en aigle assiste à ce spectacle. Plus prosaïquement, il la mate en train de se baigner toute nue et de se savonner le corps. Quoi de plus naturel finalement que de reluquer une jolie gonzesse qui barbote à poil? Mais c’est un peu oublier le coté assez élaboré de la combine de l’aigle. Il y a malgré tout un aspect voyeuriste qui reste assez flagrant. Pour faire court, il tombe immédiatement amoureux d’elle. Par la suite, ils se voient secrètement, si bien qu’elle tombe enceinte…

Héra, de son coté commence à avoir de gros doutes sur son mec et cette prêtresse. Pour investiguer plus avant, elle prend forme humaine et devient copine avec Sémélé. Pour punir cette petite salope d’avoir baisé avec son mec, elle élabore un stratagème destiné à punir cette grognasse de  prêtresse. Elle tente alors de la convaincre de demander à Zeus de se montrer à elle (Sémélé) tel qu’il est, de lui présenter sa véritable image. Sémélé qui pète de trouille à l’idée de le voir, se laisse convaincre par Héra. Lorsque Sémélé et Zeus se revoient, elle entreprend de lui demander de se révéler tel qu’il est. Il refuse, elle insiste, il lui dit qu’elle est lourdingue, elle en remet une couche, le supplie et ce, jusqu’à ce qu’il craque. Ce qu’il fait. Mais dans une faible mesure. Il lui dévoile une petite partie de sa véritable image dont la puissance tue immédiatement la prêtresse. Zeus s’empresse alors de sauver son enfant, Dionysos, encore un fœtus, en se l’implantant dans la cuisse. Dionysos est le seul Dieux né d’une mortelle.

Io : Epaphus

Quoi de plus simple pour tromper sa compagne que de transformer son amante en vache. L’explication en vidéo:

Thyia : Magnes, Makedon

Thyia est la fille de Pyrrha et Deucalion, les parents des hommes. Magnes et Makedon sont les deux enfants qu’elle a eut de Zeus. Magnes a été roi d’une province orientale de la Grèce actuelle. Makedon serait l’ancêtre des macédoniens, anciennement les Thrace.

Pandore: Graecus

Pandore, fille de Pyrrha et Deucalion, petite fille de la Pandore, celle avec la boite, nommée après sa grand mère est la mère de Graecus, l’un des fondateurs de la nation hellène.

Protogeneia: Aethlius, Opus et Aetolus

Protogeneia est une des filles de Pyrrha et Deucalion. Elle est mariée à Locrus, mais n’a aucun enfant de lui. Zeus passant par là lui fait trois mômes: Aethlius, Opus et Aetolus.

Cassiopée: Atymnius

Cassiopée et Zeus ont eu comme descendance Atymnius, qui n’a pas grand chose de remarquable si ce n’est qu’il a été aimé par son demi-frère Sarpedon.

Alcmène: Héracles

Héraclès, grand héros de la mythologie grecque et demi Dieu, est le fils de Zeus. Alcmène, une mortelle, est sa mère. Elle est la fille d’Electryon, un roi, lui même fils de Persée et Andromède. Zeus sauta Alcmène grâce à une de ses fameuses ruses: se présenter sous l’apparence de son mari d’alors, Amphitryon.

Europe: Radamantis, Sarpedon, Minos

[column size=”1-2″ last=”0″ style=”0″]
[/column]
[column size=”1-2″ last=”1″ style=”0″]Europe est une princesse phénicienne. Un jour, alors qu’elle glande à la plage, Zeus, comme par hasard croise son chemin. Pour ne pas se faire griller par Héra, son officielle d’alors ni effrayer la jolie princesse qu’il avise, il se transforme en taureau. Une fleur de Crocus dans la gueule lui permet de se faire remarquer par la belle. Elle s’en approche, puis finalement le chevauche. Leur balade dure jusqu’en Crète, à Gortyne, précisément. Il prend alors forme humaine pour mener à bien son projet initial à l’ombre d’un platane. Europe donna naissance à Radamantis, Minos et Sarpedon. Les deux premiers deviennent par la suite juges des enfers. Sarpedon préféra aller se la couler douce en Anatolie.

[/column]

Danaé: Persée

[column size=”1-2″ last=”0″ style=”0″]
Zeus est le père de Persée, un des plus grand héros de la mythologie grecque. Pour se faire, il a du ambiancer la belle Danaé, fille d’Acrisios Roi d’Argos et d’Eurydice et la tâche ne fut pas aisée. Acrisios, croyant comme tout le monde oracles, a eu la trouille lorsqu’on lui annonça qu’il serait tué par son petit fils. Pour tenter de fuir son destin, ce qui en général le précipite, il enferme sa fille dans une tour d’airain. C’est alors que Zeus, sortant de ses tours de passes-passe habituels, se transforme en pluie d’or pour mener à bien son projet du moment: se faire la belle Danaé. Après la naissance de Persée, Acrisios qui flippe à mort, les jette dans une rivière, enfermés dans une malle. Ils survivent et le destin d’Acrisios vient frapper à sa porte, après les aventure de Persée, face à la Gorgone Méduse.
[/column]
[column size=”1-2″ last=”1″ style=”0″]
Zeus Danae Gustav Klimt[/column]

En résumé, Zeus aurait sauté 20 gonzesses, titanides, déesses, nymphes, mortelles… Sachant qu’une descendance découle de ses ébats à chaque fois, de ce point de vue, on lui compte 38 mômes. Ces derniers ont tous un coté divin plus ou moins affirmé. Héraclès par sa force par exemple, Radamantis qui devient juge des enfers… La destinée des enfants de Zeus est très diverse, comme l’atteste cet article. Il est uniquement basé sur les écrits de Hésiode. Tant la descendance que les aventures diffèrent selon les auteurs. Par exemple, chez Homère, Il a eu une aventure avec Thémis. Selon Homère, Némésis est leur fille, avec laquelle il aurait d’ailleurs eu Hélène (de Troie)…

Suite: les Histoires de cul de Zeus avec les Pléiades

Zeus et sa descendance avec les Pléiades

Maia : Hermes

Atlas et Pléioné ont engendré les Pléiades. Maïa est leur ainée. Zeus la séduit et Hermès naitra de leur union. Maïa est de plus la nourrice d’Arcas, autre enfant de Zeus, né de Callysto.

Electre : Dardanos, Iasion

Cette pléiade fille d’Atlas et Pléioné a eu deux enfants avec Zeus: Daradanos et Iasion. Le premier a eu une vie assez terrestre, même s’il a été le roi de Samothrace et a mené des guerres, assez “normal” finalement pour un fils de Dieu. Il est l’ainé de la lignée des dirigeants de Troie, lui-même arrière grand père de Priam le dernier Roi de Troie. Le deuxième a scellé son destin en draguant Déméter. Zeus, courroucé, lui a défoncé la gueule à coup d’éclairs.

Suite: les Histoires de cul de Zeus avec les Déesses