Sisyphe

Sisyphe est le fils d’un dieu, Eole et d’une mortelle, Enarété. Il est connu pour différents faits mineurs, souvent assez provoc’ avec les Dieux, et donc puni. Il est condamné dans le Tartare à pousser un rocher sur le flan d’une montagne, pour le voir retomber de l’autre coté à chaque fois et ce, éternellement.

Ce personnage, immortel de par sa condamnation est un des plus malins du panthéon et du monde de la mythologie grecque. Il est Roi et a de grands projets pour sa ville. Au courant de l’enlèvement de Egine par Zeus, il va prévenir son père, le fleuve Asopos. En échange de l’information il demande une source intarissable pour Corinthe, ville sur laquelle il règne.

Sisyphe a dupé trois Dieux : Zeus, Thanatos, Hadès.

Zeus : il veut punir Sisyphe pour l’avoir dénoncé au père de Egine. Pour ce faire, il fait simple. Il lui envoie la mort : Thanatos.

Thanatos : Sisyphe lui propose d’essayer des menottes vachement bien qu’il  doit absolument essayer pour s’en rendre compte. Il s’en rend compte. Sisyphe l’enferme et continue sa vie tranquillement. Faut oser duper la mort.

Hadès : Zeus, voyant que Thanatos ne donne plus de news sur sa mission, il envoie Hadès pour aller voir ce qu’il se passe. Une chose en entrainant une autre, Hadès libère Thanatos et fout en Enfer Sisyphe par la peau du cul. Ce sur quoi, n’ayant pas eu de funéraille, il râle auprès de Hadès pour lui permettre d’aller réclamer ses funérailles. Hadès lui accorde, finalement le Dieu des Enfers peut être assez cool, Sisyphe se tire et ne revient pas.

Zeus finit par le balancer par les roustons dans le Tartare, condamné éternellement à pousser un rocher en haut d’une montagne, pour qu’il retombe de l’autre coté, et qu’il recommence à l’infini. Un des premiers algorithmes de l’histoire de l’humanité.

Ce personnage est majeur dans la culture moderne, repris dans la littérature, la philosophie, la psychanalyse, certains projets informatiques.