Dionysos

Dionysos: Il est le dieu de la vigne, du vin, de la transe et de l’extase qui en découle. C’est le seul à être né d’une mortelle. Doublement né dira-ton. Sa mère, sous l’influence de Héra déguisé en sa nourrice, a demandé à voir Zeus. Gros, choc pour Sémélé qui meurt sur le coup. Zeus décide alors de mettre le futur nouveau né dans sa cuisse afin de mener la gestation à terme. En gros Dionysos, c’est le seul à être né de la cuisse de Zeus (Jupiter). Il ne passe pas son temps à glander sur l’Olympe et voyage, va de fête en fête, complètement murgé les trois quarts du temps. Dieu important dans la mythologie (tu m’étonnes!!!). Dionysos est le fils de Zeus et de Sémélé, comme dit dans l’article qui retrace la descendance de ce dernier.

Asclépios

Le Dieu de la médecine. Il possède un bâton autour duquel s’enroule deux serpents. Le caducée d’Asclepios est un symbole encore bien connu en ce début de XXIème siècle. Zeus le butte pour avoir ressuscité les morts mais le place dans les étoiles après s’être rendu compte du bien qu’il a apporté aux hommes.

Il est le fils d’Apollon et de Coronis.

Apollon

Apollon est le dieu grec du chant, de la musique et de la poésie. C’est le beau mec par excellence, mais assez malheureux en amour finalement.

Il est plus attiré par les nymphes et les mortelles et encore plus par les jeunes garçons. Fils de Zeus et Léto, il est le frère d’Artémis.

Avec Coronis, il est le père d’Asclépios, le dieu de la médecine.

Eole

Eole, le Dieu du vent, il file un coup de main à Ulysse selon Homère. rien de très marquant dans son histoire. Il ne glandait pas sur l’Olympe, mais dans son palais en Eolie… Il est le fils de Poséidon. C’est le père de Sisyphe, avec Enarété.

Héphaïstos

Héphaïstos est le dieu du feu, des forges et des volcans.

Entre sa naissance assez chaotique et son histoire de cul avec Aphrodite, il n’y a rien de très notable, si ce n’est que c’est un artisan hors paire.

Il est le fils de Zeus et Héra, frère de Arès, Ilithye et Hébé. Il a la particularité d’avoir une infirmité sans que l’on sache d’où elle vient.

Hébé

Hébé: Déesse de la Jeunesse, la Vitalité et la Vigueur des jeunes et protectrice des jeunes mariés. Elle est pas mal priée et citée dans une multitude d’ouvrages. Fille de Zeus et Héra, sœur de Arès, Ilithye et Héphaïstos.

Ilithye

Ilithyie - généalogie des dieux grecs et leur mythologie
Accouchement, figurine en terre cuite de Chypre, début du Ve siècle av. J.-C., musée du Louvre

Primitivement, on connaissait deux Ilithyes, toutes deux filles de Héra. C’est après Homère qu’elle ne fit plus qu’une.

Elle et la Déesse de l’Enfantement, elle a pour rôle de provoquer les douleurs, sans forcément faciliter les choses. Plus précisément elle est la mère des douleurs de l’enfantement.

Ses “parents” sont  Zeus et Héra, elle est la sœur de Arès, Hébé et Héphaïstos.
Elle aide notamment Léto à accoucher d’Apollon, mais l’histoire veut que Héra, horriblement jalouse que Zeus ait sauté cette grognasse primitive, ait retenu les Ilithyes pendant neuf jours et neuf nuits, pour faire souffrir cette grosse salope de Léto.

En tant que déesse lunaire, Artémis présidait aussi aux accouchements, concurremment avec Ilithyie.

Soit dit en passant, Ilithyie était vue par certains comme la mère de Éros. Finalement, cette maternité fut attribuée à Aphrodite.

Ilithye participa au double accouchement de Dionysos en aidant Zeus à le faire sortir de sa cuisse lorsque cette gestation surnaturelle arriva a son terme.

 

Arès

Il est le Dieu de la guerre, de la brutalité, du carnage et de la destruction. Paradoxalement, c’est celui qui se prend le plus de branlées. Tant par d’autres dieux (Athéna), que par un mortel (Diomède).

Sinon, quand il va se battre, il aime bien être accompagné de sa sœur Eris, et de quelque uns de ses insupportables mômes. Il est l’un des douze grands dieux de l’Olympe et fait même partie du trio de tête des gros boss olympiens. C’est le fils de Héra et de Zeus. Sa descendance avec Aphrodite est composée de trois mômes plus sympathiques les uns que les autres:

  • Déimos: il incarne la terreur
  • Phobos: racine étymologique du mot phobie,
  • Harmonie: sa descendance se fait décimer…

Artémis

Artémis, Déesse de la chasse, elle se trimbale en permanence avec un arc. A l’image de deux autres de ses comparses (Athéna et Hestia), elle restera vierge. Il semble qu’elle était plus intéressée par les nanas que par les mecs, Cf. sa relation avec Callisto. Elle est la fille de Zeus et Léto et n’a donc aucune descendance.

Athéna

Athéna est la déesse de la raison, de la prudence et de la sagesse. Elle est puissante, étant la petite protégée de Zeus.

Elle aide souvent les héros.

En revanche, après s’être faite humiliée par Paris, prenant alors le coté des Achéens du côté des grecs durant la guerre de Troie.

Elle va même jusqu’à provoquer Zeus sur son trône.

C’est d’ailleurs lui qui a accouché d’elle par le crâne, aidé par Héphaïstos en le lui fendant… Métis est sa mère.